Achat - Vente

A quoi sert le courtier immobilier ?

A quoi sert le courtier immobilier ?

Chacun sait plus ou moins ce qu’est un courtier immobilier. Il s’agit d’un intermédiaire entre le particulier ou la SCI, et la banque. L’objectif étant la finalisation d’un prêt immobilier. Voyons plus en détail tous les points sur lesquels le courtier immobilier et les avantages que l’emprunteur en retire en faisant appel à ses services.

 

Le montage du dossier

La partie administrative du montage du dossier est réalisée par le courtier immobilier. Pour cela il va demander à l’emprunteur les documents suivants :

  • les 3 dernières fiche de paie
  • les 2 derniers avis d’imposition
  • les 3 derniers mois des relevés de comptes bancaires
  • les 3 dernières quittances de loyer si locataire
  • les contrats des crédits éventuels en cours
  • la pièce d’identité

Avec toutes ces informations indispensables, le courtier immobilier est en mesure de monter un dossier complet afin de le présenter sous son meilleur jour au(x) banquier(s). Mais son activité ne s’arrête pas là car ses précieuses compétences sont souvent d’une grande aide pour que la proposition de prêt immobilier soit acceptée et rapidement éditée.

Est-il intéressant de passer par un courtier immobilier ?

Déjà, il faut savoir que le courtier immobilier travaille plus ou moins de la même façon partout sur le territoire national et même dans les DOM TOM. L’agence de Saint-Leu, courtier en crédit immobilier à la Réunion, fonctionne de la même façon avec les mêmes compétences que l’agence de Lille en métropole. La seule différence majeure réside dans le portefeuille de banques avec lesquelles chaque professionnel est en relation, puisqu’il agit localement. On peut se demander alors quel est l’intérêt de mandater le courtier immobilier…

Le gain de temps

Le courtier immobilier est très apprécié des investisseurs immobiliers. Ils transmettent les documents évoqués plus haut et c’est le courtier immobilier qui prend le relais :

  • il obtient un rendez-vous rapidement grâce à sa relation privilégiée avec la banque
  • il défend le dossier de son client
  • il négocie le meilleur taux de prêt du moment
  • il obtient les meilleures conditions pour l’assurance ADI (Assurance Décès invalidité)

Des conditions tarifaires intéressantes

S’il y a un avantage indéniable de mandater un courtier immobilier pour obtenir un prêt, c’est bien celui du taux le plus bas du marché. Se pose alors la question : pourquoi celui-ci parviendrait-il à mieux négocier que le particulier ? En fait le professionnel du courtage a des clients tout au long de l’année et dispose d’une force de négociation imparable : il a de nombreux dossiers à proposer et si une banque avec laquelle il traite n’est pas en mesure de le satisfaire sur le taux de prêt, il peut tout simplement tourner les talons et s’adresser à une autre, ce qui serait un manque à gagner très important pour l’établissement concerné.

Un dossier compliqué

Il est encore plus conseillé de faire appel à un courtier immobilier lorsque le dossier du demandeur est compliqué, atypique, tendu. Une banque est par définition hostile au risque et aux situations qu’elle ne connaît pas forcément bien. Par exemple, une personne auto entrepreneur depuis seulement 6 mois, même si elle a déjà des revenus raisonnables, aura plus de mal à obtenir son prêt immobilier en rencontrant elle-même les conseillers de différentes agences bancaires. Un CDD, un intermittent du spectacle, etc… sont des situations qu’une banque n’affectionne pas particulièrement. Toujours grâce à la quantité de dossiers que le courtier est en mesure de proposer à sa banque partenaire, celle-ci sera plus indulgente sur ce dossier qu’elle juge tendu si les autres qui lui sont présentés lui conviennent mieux.

Gain de temps et force de négociation sont les deux principales raisons pour lesquelles il est intéressant de faire appel à un courtier immobilier. Et sur le plan financier, aucun frais de dossier n’est facturé (pour la grande majorité des professionnels, mais c’est un point à vérifier au cas par cas).